construction


construction

construction [ kɔ̃stryksjɔ̃ ] n. f.
• 1130; lat. constructio, de construere construire
1Action de construire. assemblage, édification, érection. La construction d'une maison, d'un mur. Un immeuble en construction, en train d'être construit ( chantier) . Promoteur de construction. Matériaux de construction (béton, bois, brique, ciment, métal, mortier, pierre, plâtre, tuile). — La construction d'un navire, d'une automobile. fabrication.
Ensemble des techniques qui permettent de construire, de bâtir. architectonique; bâtiment. La construction et l'architecture.
Jeu de construction, formé d'éléments divers que l'on peut assembler pour construire un ensemble.
Industrie qui construit certains objets. Les constructions navales, aéronautiques. La construction mécanique.
2(1636) Ce qui est construit, bâti. bâtiment, bâtisse, édifice, immeuble, installation, maison, monument, ouvrage. Élever une construction. construire. « Les autres constructions avaient subsisté, en se transformant » (Romains). Plans, devis d'une construction. Construction en éléments préfabriqués. Fondations, éléments d'une construction : assise, charpente, cloison, comble, couverture, mur, gros œuvre, etc.
3(1694) Fig. Action de composer, d'élaborer (une chose abstraite) en lui donnant une structure. composition, élaboration. Construction d'un mot. formation; morphologie. Construction d'un roman, d'une thèse, d'un poème. « La construction du dogme orthodoxe » (Camus). La construction de l'Europe.
Ce qui est élaboré. système. C'est une simple construction de l'esprit. Constructions hasardeuses.
Géom. Figure construite.
4(déb. XIIIe) Gramm. Place relative des mots dans la phrase ( syntaxe). Construction grammaticale. Construction d'un adjectif avec une préposition. emploi.
Suite d'éléments linguistiques conforme à un schéma. locution, syntagme, 3. tour.
⊗ CONTR. Démolition, destruction; déconstruction.

construction nom féminin (latin constructio, -onis) Action de construire quelque chose : Construction d'un navire, d'un immeuble. Ensemble des techniques qui permettent de bâtir ; secteur d'activité dont l'objet est de bâtir : Matériaux de construction. Ce qui est construit, maison, bâtiment ou monument : Des constructions récentes. Ensemble d'industries fabriquant du matériel, des véhicules, des appareils, etc : Les constructions navales. Action et manière de construire un ensemble (œuvre, théorie, etc.), d'en agencer les divers éléments : La construction d'un roman. Action d'élaborer un système, une institution, un État et d'en assurer la réalisation : La construction de l'Europe. Création de l'esprit : Ce système philosophique est une belle construction. Manière dont les mots sont disposés dans la proposition, les propositions dans la phrase, d'après leur sens et leur rôle syntaxique, selon des règles propres à chaque langue. Suite d'éléments linguistiques dont le groupement obéit à un schéma syntaxique ou morphologique. ● construction (expressions) nom féminin (latin constructio, -onis) Cale, forme de construction, cale ou forme où sont construits les navires avant leur lancement (cale) ou leur mise à flot (forme). Code de la construction et de l'habitation, ensemble des règles édictées par le décret du 31 mai 1978 relatives aux questions concernant les constructions et habitations. Jeu de construction, jeu constitué d'éléments divers à assembler. ● construction (synonymes) nom féminin (latin constructio, -onis) Action de construire quelque chose
Synonymes :
- édification
- élévation
- érection
Ce qui est construit, maison, bâtiment ou monument
Synonymes :
- bâtiment
- bâtisse
Action et manière de construire un ensemble (œuvre, théorie, etc.)...
Synonymes :
- élaboration

construction
n. f.
d1./d Action de construire. La construction d'un navire.
d2./d édifice. Un ensemble de constructions nouvelles.
d3./d Ensemble des techniques qui concourent à l'acte de construire des bâtiments et des ouvrages de génie civil.
|| Par ext. Branche particulière de l'industrie. Construction mécanique, aérospatiale, navale.
d4./d Fig. élaboration. Une construction de l'esprit.
|| Art de la composition littéraire. La construction d'un discours.
d5./d Jeu de construction: jeu d'enfant constitué d'éléments, de cubes, qui servent à dresser de petits ensembles figurant des maisons, des monuments, etc.
d6./d GRAM Arrangement des mots suivant les règles et l'usage de la langue.
d7./d GEOM Tracé d'une figure. Construction d'un pentagone régulier.

⇒CONSTRUCTION, subst. fém.
A.— Action de construire quelque chose; résultat de l'action.
1. Action de construire ou de faire construire; art de construire. Construction de ponts, de routes (cf. R.-H. LOWIE, Manuel d'anthropol. culturelle, 1936, p. 368). La construction de ces écuries peut être attribuée au roi Salomon (Philos., Relig., 1957, p. 4201) :
1. Outre les terrassements et la chaussée, la construction d'une route comporte l'établissement d'ouvrages d'art lorsqu'ils sont exécutés en maçonnerie ou en métal.
J. BOURDE, Les Trav. publ., t. 2, 1929, p. 131.
SYNT. Mode, moyens, principe, problème, procédés, système, technique, travaux de construction.
Spéc., ARCHIT. Phase ayant pour objet l'exécution des opérations nécessaires pour bâtir, pour édifier. La construction du nouvel édifice fut confiée à l'architecte Rossellini (R. MÉNARD, Hist. des B.-A., 1882, p. 150).
SYNT. Construction d'un bâtiment (BARRÈS, Mes cahiers, t. 4, 1904-06, p. 104); construction d'édifices (cf. SAY, Traité d'écon. pol., 1832, p. 312); construction de logements, de maisons; maison en construction.
2. Opération qui consiste à assembler, à disposer les matériaux ou les différentes parties pour former un tout complexe et fonctionnel. Construction d'un navire. Les nouvelles techniques ont diminué en effet le délai de construction des navires (A. PERPILLOU, L'Industr. des constructions navales, 1967, p. 14) :
2. ... le bois, dont les fibres acquéraient la dureté du fer, devint extrêmement difficile à travailler, et, vers le 10 juin, il fallut définitivement abandonner la construction du bateau.
VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, p. 546.
SYNT. Construction d'appareils; construction du bateau; construction du chemin de fer; construction de réacteurs, de vaisseaux.
En partic. Manière de construire. Construction manuelle, mécanique. Il faut rechercher des appareils [de retenue de vapeur] de construction simple et robuste (L. SER, Traité de phys. industr., t. 2, 1890, p. 198). Son nid est d'une construction remarquable (H. COUPIN, Animaux de nos pays, 1909, p. 144). De nos jours, les grands chantiers de construction navale ne coïncident plus exactement avec les grands ports d'armement (A. PERPILLOU, L'Industr. des constructions navales, 1967 p. 10).
3. P. méton.
a) Ce qui est construit; ce que l'on est en train de construire. [Le] jubé, (...) au moyen-âge, (...) formait une construction importante en avant du chœur (A. LENOIR, Archit. monastique I, 1852, p. 187). C'était un grand pavillon (...), flanqué d'une autre construction plus petite (ZOLA, Nana, 1880, p. 1233) :
3. La maison fondée par M. Olier, en 1645, n'était pas la grande construction quadrangulaire, à l'aspect de caserne, qui forme maintenant un côté de la place Saint-Sulpice.
RENAN, Souvenirs d'enfance et de jeunesse, 1883, p. 265.
[En parlant des animaux] :
4. Il serait intéressant de vérifier si les lignes régulières ne sont que dans le cerveau de l'homme. Les animaux ne les reproduisent pas dans leurs constructions, ou plutôt dans les ébauches de régularité que présentent leurs ouvrages, comme le cocon, l'alvéole.
E. DELACROIX, Journal, 1863, p. 428.
SYNT. Construction en béton, en bois, en pierre; constructions modernes, neuves, nouvelles, privées; grandes, nouvelles constructions; élever des constructions.
b) Secteur industriel ou branche de l'économie dont l'activité a pour finalité directe la construction.
SYNT. Construction aéronautique (J. CAMPREDON, Le Bois, 1948, p. 127; C. ROUGERON, L'Aviat. de transp., 1951, p. 230); construction automobile, mécanique, métallique, navale; coût de la construction; ministère de la construction (L'Amén. du terr., 1964, p. 26); ministre de la construction (ibid.); industrie de construction; programme de construction.
c) Moment où quelque chose est construit. Cet enclos funèbre contient quatre cent dix-neuf chartreux morts depuis la construction du couvent (T. GAUTIER, Tra los montes, Voyage en Espagne, 1843, p. 54).
SYNT. (concernant A). Ateliers de construction (ZOLA, Madeleine Férat, 1868, p. 25); chantiers de construction (VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, p. 546); chantiers de construction et de réparation (La Navigation intérieure en France, 1952, p. 10); travaux de construction; jeux de construction (Jeux et sp., 1968, p. 67); bois, matériaux, pierre de construction; diriger la construction; employer dans la construction; utiliser pour la construction.
B.— P. anal.
1. GRAMM. Manière d'arranger les mots dans la proposition et les propositions dans la phrase selon leur sens et leur rôle, en respectant les règles de la syntaxe et/ou de l'usage. Construction grammaticale; construction directe. Construction directe des phrases (DESTUTT DE TRACY, Éléments d'idéologie, Gramm., 1803, p. 415) :
5. La facilité de renverser à son gré la construction de la phrase est aussi très-favorable à la poésie, et permet d'exciter, par les moyens variés de la versification, des impressions analogues à celles de la peinture et de la musique.
Mme DE STAËL, De l'Allemagne, t. 2, 1810, p. 110.
2. Domaines spéc.
a) GÉOM. Tracé d'une figure géométrique effectué à l'aide de la règle et du compas. Construction géométrique.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe s. dont Ac. 1798-1932.
b) MATH. Opération ou graphique permettant de résoudre un problème. Construction mathématique :
6. Voyons ce qui est arrivé, par exemple pour l'idée de fonction continue. Au début, ce n'était qu'une image sensible, par exemple, celle d'un trait continu tracé à la craie sur un tableau noir. Puis elle s'est épurée peu à peu, bientôt on s'en est servi pour construire un système compliqué d'inégalités, qui reproduisait pour ainsi dire toutes les lignes de l'image primitive; quand cette construction a été terminée, on a décintré, pour ainsi dire, on a rejeté cette représentation grossière qui lui avait momentanément servi d'appui et qui était désormais inutile; il n'est plus resté que la construction elle-même, irréprochable aux yeux du logicien.
H. POINCARÉ, La Valeur de la sc., 1905, p. 28.
3. Manière dont quelqu'un est physiquement constitué; manière dont quelque chose est composé. Daumier a vécu intimement avec lui [le bourgeois]... il sait la forme de son nez et la construction de sa tête (BAUDELAIRE, Curiosités esthétiques, 1867, p. 194). Des insectes... de toutes les formes, trapus, allongés, extraordinaires de construction (MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Les Dimanches d'un bourgeois de Paris, 1880, p. 291).
C.— Au fig.
1. Action de composer une œuvre (artistique, littéraire), selon un plan ordonné. Grandes constructions sensuelles des peintres ou des musiciens (É. FAURE, Hist. de l'art, 1921, p. 12) :
7. ... mais il n'est rien de tel que de lire une pièce de Bernstein si l'on veut discerner la part que prend, à la construction et à l'équilibre d'un édifice dramatique, la dévorante intelligence de l'auteur.
COLETTE, La Jumelle noire, 1938, p. 72.
2. Action de se représenter quelque chose à partir d'un principe donné. Constructions juridiques. Théorie générale ou (...) grandes constructions juridiques (G. VEDEL, Manuel élémentaire de dr. constitutionnel, 1949, p. 99). Les constructions jurisprudentielles du Conseil d'État font appel à l'ensemble de ces principes (G. BELORGEY, Le Gouvernement et l'admin. de la France, 1967, p. 188) :
8. ... on va du général au particulier, de l'abstrait au concret, ou du moins d'une abstraction plus simple à une abstraction plus complexe, en combinant les principes généraux et en poussant ainsi la construction théorique jusqu'à ce qu'on soit arrivé à la combinaison qui, dans sa complexité, s'adapte immédiatement à la question particulière et concrète.
COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 388.
3. Action d'élaborer quelque chose (une théorie, un raisonnement) dans l'esprit; création de l'esprit. Construction de l'esprit. Construction du dogme orthodoxe (CAMUS, Le Mythe de Sisyphe, 1942, p. 153). Construction rigoureuse des raisonnements (VALÉRY, Variété V, 1944, p. 215) :
9. ... la construction scientifique étant forcément mentale, faite par conséquent de matériaux différents de ceux du monde physique, elle ne peut ressembler à l'objet extérieur que par la disposition de ces matériaux, et par ce qu'elle contient de « géométrie ».
RUYER, Esquisse d'une philos. de la struc., 1930, p. 230.
SYNT. Construction intellectuelle, logique, mentale, scientifique; construction sociale (BARRÈS, Mes cahiers, t. 11, 1914-18, p. 77); construction d'une théorie (COURNOT, op. cit., p. 385).
4. Action d'élaborer un système politique ou social, et/ou d'en assurer la réalisation. La construction européenne.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin XIIe s. « action de construire, art de construire » ici fig. (Job, 321, 15 ds T.-L.); 2. 1225-50 gramm. (H. D'ANDELI, Œuvres, IV, 277 ds T.-L.]; 3. 1635 « ce qui est construit, édifice » (MONET); 4. 1690 « tracé d'une figure géométrique » (FUR.); 5. 1694 fig. construction d'un poème (Ac.). Empr. au lat class. constructio « structure », « action de construire; assemblage (de matériaux) » et « disposition des mots dans la phrase; construction syntaxique ». Fréq. abs. littér. :2 561. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 312, b) 3 802; XXe s. : a) 3 442, b) 4 811.

construction [kɔ̃stʀyksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1130; lat. constructio, du supin de construere. → Construire.
1 Action de construire, de faire construire. Assemblage, édification, érection. || La construction d'un bâtiment, d'une maison, d'un grand ensemble, d'un barrage, d'un mur. || Diriger la construction d'un édifice. || Construction d'un navire dans une cale. || Construction des coques.
1 L'art de la construction des vaisseaux qui tient à la fois à tout ce que les sciences ont de de plus abstrait, à tout ce que les arts mécaniques ont de plus difficile et de plus minutieux.
Condorcet, Maurepas, in Littré.
2 J'ai, par la suite, applaudi de grand cœur à la construction des cités universitaires (…)
G. Duhamel, Biographie de mes fantômes, XI, p. 222.
En construction, en cours de construction. || Navire en construction.
2.1 — Comment se fait-il que vous habitiez une maison en démolition ? reprit l'ex-invisible.
— Elle n'est pas en démolition, elle est en construction. Mon père n'a plus l'sou pour la terminer.
R. Queneau, le Chiendent, p. 333.
Manière dont une chose est construite. || Un appareil de construction robuste, solide.
2 (1636). Ce qui est construit, bâti. Bâtiment, bâtisse, édifice, immeuble, installation, maison, monument, ouvrage. || Élever une construction. Construire. || Une construction imposante, massive, cyclopéenne, moderne, rustique, solide, élégante. || Construction adossée à une colline. || Construction en éléments préfabriqués. || Les plans, les devis d'une construction. || Les fondations d'une construction. Assise, infrastructure, lit, œuvre (gros œuvre, sous-œuvre), rempiètement, soubassement, structure, substruction, substructure. || Principaux éléments d'une construction. Ancre, attique, balcon, balustrade, chaîne, charpente, cloison, comble, contrevent, couverture, mur (pan de mur, mur de refend), 1. radier, revêtement, superstructure, toit; bombement, cintrage, recoupement, relancis, surélévation. || Les échafaudages, les accessoires d'une construction. Échafaud, échafaudage; arasement, boulin, cerce, chanlatte, chape, chapiteau, charpente, châssis, chevalement, chèvre, chevron, colombage, contre-boutant, contre-porte, culée, décharge, enchevalement, gournable, latte, poutre, semelle, traverse. || Ravalement des constructions. || La stabilité, la force cohésive d'une construction. || Construction fragile (→ Château de cartes). || Constructions symétriques. || La portée d'une construction.
3 Les autres constructions avaient subsisté, en se transformant plus ou moins; la ferme et sa basse-cour gardaient leur destination d'origine.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, IX, p. 74.
3 Ensemble des techniques qui permettent de construire, de bâtir. Architectonique. || L'architecture et la construction. || Entrepreneur de construction.La construction individuelle.
… de construction : qui sert à la construction. || Matériaux de construction (acier, ardoise, béton, bois, brique, ciment, fer, moellon, mortier, pierre, pisé, plâtre, staff, torchis, tuile…). || Pierre de construction. || Bois de construction. — ☑ Loc. Jeu de construction, formé d'éléments que l'on peut assembler pour construire un ensemble.
4 Quand il s'agit d'une maison, ils en ignorent l'âge exact, la qualité de construction et de matériaux.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, IV, p. 28.
Industrie qui construit (tels objets). || La constructions navale, aéronautique. || Ingénieur des constructions navales (→ Génie civil). || La construction mécanique européenne.
4 (1694). Fig. Action de composer, d'élaborer (une chose abstraite, une œuvre). Composition, élaboration. || Construction d'un roman, d'une thèse, d'un poème.
Ce qui est élaboré. Système. || C'est une simple construction de l'esprit. || Une construction théorique, intellectuelle. || Une construction utopique.
5 Mais l'histoire des audaces gnostiques et la persistance des courants manichéens a plus fait, pour la construction du dogme orthodoxe, que toutes les prières.
Camus, le Mythe de Sisyphe, p. 153.
(1690). Géom. Figure construite.
6 (…) il ne lui plaît pas que le symbole se place entre l'objet du problème et la construction géométrique (…)
André Suarès, Trois hommes, II, « Pascal », p. 32.
5 (Déb. XIIIe). Gramm. Place relative, arrangement des mots dans le discours, l'énoncé ( Syntaxe). || L'ordre (cit. 10) et la construction de la phrase. || Construction grammaticale. || Construction analytique, logique, elliptique. || Construction latine. || Construction vicieuse. Cacologie. || Une construction élégante, légère; lourde, boiteuse.
7 L'on écrit régulièrement depuis vingt années; l'on est esclave de la construction; l'on a enrichi la langue de nouveaux mots (…)
La Bruyère, les Caractères, I, 60.
8 La construction des phrases est le secret de l'art d'écrire !
Antoine Albalat, l'Art d'écrire, VIII, p. 139.
Suite d'éléments linguistiques conforme à un schéma. Tour. || Construction figée. Locution, phraséologie.
CONTR. Démolition, destruction, renversement.
COMP. V. Déconstruction, reconstruction.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • construction — con·struc·tion /kən strək shən/ n: the act or result of construing, interpreting, or explaining meaning or effect (as of a statute or contract) the construction placed upon an agreement J. D. Calamari and J. M. Perillo Merriam Webster’s… …   Law dictionary

  • construction — con‧struc‧tion [kənˈstrʌkʆn] noun 1. [uncountable] PROPERTY the activity of building houses, apartments, offices, factories, roads etc: • Share prices of construction, building materials and property investment companies were particularly hard… …   Financial and business terms

  • construction — CONSTRUCTION. s. f. Action de construire. On a interrompu la construction de ce bâtiment. f♛/b] Il signifie aussi l Arrangement, la disposition des parties d un bâtiment. La construction de ce Palais est parfaitement belle et solide. Cet homme là …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Construction — Con*struc tion, n. [L. constructio: cf. F. construction.] 1. The process or art of constructing; the act of building; erection; the act of devising and forming; fabrication; composition. [1913 Webster] 2. The form or manner of building or putting …   The Collaborative International Dictionary of English

  • construction — Construction. s. f. Arrangement, disposition des parties d un bastiment. La construction de ce palais est parfaitement belle & solide. cet homme là entend bien la construction des vaisseaux. Construction fig. & en termes de grammaire signifie, L… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • construction — [kən struk′shən] n. [ME construccioun < OFr construction < L constructio] 1. the act or process of constructing 2. the way in which something is constructed; manner or method of building 3. something constructed; structure; building 4. an… …   English World dictionary

  • construction — (n.) late 14c., from O.Fr. construction or directly from L. constructionem (nom. constructio), from construct , pp. stem of construere pile up together, accumulate; build, make, erect, from com together (see COM (Cf. com )) + struere to pile up… …   Etymology dictionary

  • construction — [n1] creation, building architecture, arrangement, assembly, build, cast, composition, conception, constitution, contour, cut, development, disposition, edifice, elevation, erecting, erection, fabric, fabricating, fabrication, figuration, figure …   New thesaurus

  • Construction — (v. lat.), 1) Zusammenstellung, Zusammensetzung eines Ganzen aus einzelnen Theilen; 2) organische Bildung, in Rücksicht auf ihre zweck u. gesetzmäßige Form; 3) (Gramm.), Zusammenfügung der Wörter zu einem Satze u. der einzelnen Satztheile zu… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Construction — Construction, lat., geordnete Zusammenfügung, Bau; in der Grammatik die Verbindung der Worte zu Sätzen und der Sätze zu Perioden; in der Mathematik die Darstellung der Lehrsätze durch Figuren; in der Philosophie die Entwickelung der Folgesätze… …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.